RPG Magic Zelda

RPG basé sur l'univers de The Legend Of Zelda avec monde d'Hyrule et de Termina inclues. Des lieux de Zelda Twilight Princess y-sont inclus ainsi qu'un monde inconnu engendré par le chaos et la dévastation.
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Compte à rebours 1 1000
Jeu 31 Aoû - 18:48 par Azdargar

» Présentation d'Az
Sam 19 Aoû - 10:58 par Eärwen*

» La traversée de nos rêves
Ven 2 Juin - 20:42 par Winry

» Petite promenade (libre)
Ven 2 Juin - 20:33 par Winry

» Descente Divine(libre max 8)
Ven 2 Juin - 20:28 par Eärwen*

» Souterrain et catacombe
Mer 22 Juin - 20:52 par Nicolas

» Sondage: Coup d'état ou la derniere bataille d'ikana
Mer 11 Mai - 7:41 par Nicolas

» Une soirée théatrale (libre (max 5)
Dim 1 Mai - 15:53 par Elwine

» Nouvelle fiche de présentation de Mikau
Dim 24 Avr - 17:24 par Nicolas

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 51 le Jeu 6 Oct - 9:50

Partagez | 
 

 La Legende de Jericho.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Divel
Prince des terres de Zanek
avatar

Masculin
Nombre de messages : 491
Age : 24
Job (sur la partie RPG) : Seigneur du chaos
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: La Legende de Jericho.   Lun 12 Avr - 15:15

Jericho se présente comme l'un des rares chevaliers de la mort ayant résisté au contrôle de Tzeentch Zanek.

Bien qu'il ait retourné sa force contre son ancien maître, il n'en reste pas moin craint et détesté par les forces de Bien.

Beaucoup de Héro ont accompagné Jericho dans ses combats contre les agents de Tzeentch Zanek dans les Terres de Zanek, mais peu connaissent les détails tragiques de son passé.

L'histoire de Jericho, un récit qui révèle ses origines, ses motivations et ses secrets les plus sombres...

Cette épopée haletante révèlera aux Citoyen d'Hyrule un nouvel aspect de la classe des Chevaliers de la Mort !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Divel
Prince des terres de Zanek
avatar

Masculin
Nombre de messages : 491
Age : 24
Job (sur la partie RPG) : Seigneur du chaos
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: La Legende de Jericho.   Lun 12 Avr - 16:14

Chapitre 1:

Notre Histoire commence dans la Banlieu des Terres purifié de Zanek terrain conquit par les Elfes, alors que Jericho n'était qu'un simple fermier. Préparant un poulet pour sa famille, il le décapita et laissa sortir un baillment.

Il se retourna, se dirigant dans la demeure de sa famille et vit sa soeur s'approcher de lui.

Soraya - Bonjours frangin, je suppose qu0il est inutil de demander ce qu'on mange ce soir...

Jericho - Et puisque tu en parles, inutile de demander quelles douces mains vont le déplumer, ma chère soeur.

Soraya - Génial... Je vais essayer de cacher ma joie.

Encore couché tard, hein ?

Jericho - J'avais... Du mal m'endormir.

Soraya - Hmmm, tu n'es pas en train de t'inquiéter pour cette histoire de Fléau, hein ?

Jericho - Prétendre qu'il n'y a pas de problème ne fera pas avancer les choses.

Soraya - Oh, relax !

Il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

La Mère de Jericho et Soraya sortit.

Samanta - Aller venez vous deux avant que je le donne à manger aux clebs !

Soraya - Maman, on pas de Chien.

Samanta - C'est juste un façon de parler.

Asseyey-vous et manger maintenant.


Ils s'assirent tous et commençèrent à dévorer le poulet préparer tendrement par leur douce mère.

Jericho - Je suis ton ogligé, mère.

Soraya - < Ton obligé. > Il est mignon, c'est un miracle qu'il ne soit pas encore marié.

Samanta - Arrète Soraya !


Un homme bien comme ton frère... Qui honore sa famille et qui ne se rabaisse pas au moindre chapeau baissée... Est un trésor. Ne change rien Jericho.

Soraya - Trésor ou pas il ne trouvera jamais de femme en agissant ainsi.

Jericho - Les Démons sont en marche, Soraya, que tu l'admettes ou non.

Ce serait irrésponsable de prendre femme maintenant au moment où je devrais la quitter.

Je me marierai quand le moment sera venu, en attendant, tu seras priée de garder tes bons conseils.

Soraya - Ne sois pas naïf ! On ne reçoit jamais assez de conseils.

Spécialement dans ton cas.


Dit elle en souriant.

Jericho - Oh, oui, je ferais bien de prendre conseil sur le mariage auprès d'une fille qui a évincé tous les prétendants potables du royaume.

Bien, alors je suppose qu'ils sont partis d'eux mêmes, après avoir regardeé ta tête de près.

Soraya - OOH ! Mais... Tu... OOH !

Samanta - Ce serait possible de manger en paix pour une fois ?

Un homme rentra dans la ferme.

??? - Pardonnez-moi ? Hello ? S'ils vous plaît ? Même si je déteste l'ambiance matinale...

J'aimerais savoir si je peux vous déranger pour un biscuit m'dame ?

Samanta - Bien sur William ! Entre.

William - Salut Jericho. Soraya, adorable comme toujours.

Soraya - C'est drôle, ça sent la bonne vielle bouse ici, tout é coup.

William - Agh ! Sainte vierge... Tu m'as piqué au vif ! Mon coeur sera meurtri à jamais d'une telle blessure !

Jericho éclata de rire.


Samanta apporta un biscuit à William.

Samanta - Voici votre biscuit.

William - Merci beaucoup m'dame où en étais-je ?

Soraya - N'écoute pas.

William - Ah oui, mon coeur meurtri dans ma poitrine, terrassé par la méprisante beauté devant moi.

Soraya - N'ECOUTE PAS.


William et Jericho sortirent discuter un moment entre ami, laissant dans la ferme sa soeur et sa cher mère.

Jericho - Tu perds ton temps j'en ai peur, elle n'est pas intéressée.

William - Et là je pensais qu'elle jouait juste avec moi, pourquoi n'est elle pas interesséé ?

Jericho - Ces critères sont abusivement hauts, en plus elle a dit que tu avais une haleine de bouc.

William - De bouc ? C'est la meilleure. Oh bon peu importe.

Ils montèrent sur leur monture, pret à se diriger à la Forteresse Blanche.

William - Alors ! Tu es nerveux pour aujourd'hui ?

Jericho - Nerveux ? Non, pressé de montrer ce que je sais faire ? Oui.

J'ai prévu d'en mettre plein la vue au sergent, je serai le caporal Jericho avant la fin de la journée.

William - Plein la vue, hein ? Je suis impatient !


Plus tard dans la Caserne de la Forteresse Blanche.

Sergent - Ecoutez-moi bien bande de minables !

Il y a un poste... Je dis bien un poste de caporal disponible ! C'est votre chance !

Si vous avez ce qu'il faut !

J'attriburai le poste aujourd'hui ! Etes-vous prets !?

Soldats - Oui chef !

Sergent - A l'attaque !


Jericho affronta plusieur soldat et remporter la victoire à chaque combats, il restait maintenant la final, lui et un soldat bien prometteur.

Le Soldat chargèrent sans réfléchir et attaqua Jericho qui lui évita le coup facilement, il profita du moment pour désarmer son adversère et lui donner un coup de bouclier derrière la tête.

Sergent - Bien, on dirait que Jericho à bien appris ses leçons de combat.

Jericho - J'essais juste de vous montrer ce que je peux faire monsieur.

Sergent - Ce que tu peux faire ? Nous allons voir ce que tu peux faire.

Toi et toi mette-le à terre !

Soldats - Oui chefs !

Jericho - Si vous voulez en voir plus monsieur, c'est quand vous voulez.

Sergent - Trop scolaire. Trops scolaire. Chaque mouvement dans l'exercice du duel à l'épée, exécuté parfaitement.

Voyons voir s'il peut continuait.

Les deux dernier combattant se plaçèrent devant Jericho, un s'avança devant lui lame contre lame.


Le soldat exécuta un fainte qui déstabilisa Jericho.


Soldat - Surprise.

Le Soldat deguena sa dague et la jeta sur Jericho qui ramassa la poigner sur le menton. Il tomba à terre vaincu.

Segent - Hors de ma vue vous tous.

Plus tard, à la fin de la journée.


Jericho - Désoler, monsieur, je.. je pensais que ce n'était qu'un exercice de duel à l'épée.

Sergent - Sa l'était, mais il n'y a pas de règles sur le champ de bataille, tu vois, je sais que tu veux de l'avancement, et je déteste dire sa mais... ça n'arrivera pas.

Jericho - C'est... Monsieur, je peux faire mieux je travaillerai plus dur !

Sergent - Ce n'est pas le problème, fiston, tu vois, Jericho un officier doit savoir rester sur ses gardes, improviser, s'adapter.

Il doit avoir ce petit truc en plus.

Et toi, tu ne l'as pas-

Tu es un suiveur fiston, tu es fait pour exécuter les ordes pas pour les donner.

Et il n'y a pas de honte à ça, c'est ton épée qui gagne les batailles, aux côtés des autres hommes, ne l'oublie pas.

Retiens bien ça accepte-le... mais ne compte pas sortir des rangs.

Jericho déçut, ne sut repondre à sa qu'un '' Oui... monsieur. ''.

Le Sergent s'en alla t'en dit que Jericho ne bougea pas de place pour réfléchir.

William arriva.


William - Hey... Il t'a dit quoi le Sergent ?

Jericho - Tu veux pas savoir.

William - C'est si mauvais ?

Jericho - Très mauvais.

William - Désoler.


Jericho sourit.

Il se souvint quand son père et lui s'entraigner dans la foret de Lacloria. Quand il était enfant et quand son père était toujours vivant.

Hurian - C'est vrai, fils.

Mais un pettit bobo n'a jamais tué personne, hein ?

Jericho - Non monsieur !

Hurian - C'est bien !

Allez, vien.

On ressaye ce mouvement.

Sa mère et sa soeur les regarder s'entraigner.

Soraya - Attention à ta garde grand-frère !

Hurian - Prêts ?

Jericho - Euh... euh !

Hurian - Aller !

Hurian attaqua, son fils para son attaque avec chance, il tenta de toucher son père mais il évita.

Hurian - Oui bien ! Mais fais attention...

Hurian frappa l'épée de bois de Jericho.

Hurian - A ta riposte.

Hurian le desarma.

Hurian caressa la tête de son fils.

Hurian - Rappelle-toi, fils, tu dois faire attention à ça, je t'ai enseigné ce qu'il fallait, non ?

Là posture de l'arme ? Le maintien de l'épaule ?

Jericho - Oui monsieur, je... j'avais juste oubliez.

Hurian - S'il y a bien une chose que toutes mes années de services m'ont apprise... c'est que tu dois suivres les ordres tu dois faire ce que ton officier te dit, toujours.

Si les soldats ne suivent pas les ordres, la défaite esr assurée.

Maintenant je t'ordonne de faire plus attention à ma position de maintien de l'épée, d'accord ?

Jericho - Oui monsieur.

Hurian - Bon Garçon.

Maintenant partons et voyons vois si nous trouvons un peu d'eau fraiche, hein ?

Jericho - Oui monsieur !

Hurian - Jericho je suis ton père pas ton officier appelle moi papa je préfère, pour une fois que je suis en dehors des guerres je préfère oubliez tous sa un moment d'accord ?

William - Jericho ? T'est là ?

Jericho - '' Oui monsieur ''...

Un peu plus tard, vers les portes de la ville.

Jericho - Je pensais que je serais un leader, avoir des responsabilités, être un exemple.

On a besoin de leader t'as entendu combien de villages sont tombés sous le fléau ?


William - Ouais.

Jericho - En plus i ly a cette affaire de '' Trolls Cannibale '' T'as entendu parler de ça ?

William - J'ai entendu les rumeurs, commes tout le monde.

Aller on en a fini pour aujourd'hui, laisse moi te payer une pinte.

Jericho - Ouais d'accord, je suppose que c'est pire de rester ici vautrés.

Deux jours plus tard, à la ferme de Jericho.

William - Jericho t'est là ?!

Jericho !

Jericho remarqua que William était en armure.

William - Faut qu'on parle.

Jericho - J'ai pas prévu de m'entraigner aujourd'hui William.

William - C'est pas ça, vien... Ta mère et ta soeur doivent entendre ça aussi.

Il se reunir tous autour de William qui prena du temps pour divulger l'inforamtion que la Famille devait entendre.

Soraya - C'est pas sympa d'nous faire attendre, William. Accouche.

William - M'dame... Soraya... Je voulais vous en parler à tous les trois... mais vous deve jurer sur votre vie que vous n'en parlerez à personne. Jurez-le !

Samanta - Très bien.

William - Le Prince Divel monte une offensive, une division entière prend la mer pour les terres désoler de Zanek immédiatement.

J'ai été enrolé dans cette divison, et toi aussi.

Tu as une demie heure pour préparer tes affaires et venir é la caserne.


Divel compte sur nous ne sous pas en retard.

Soraya et Samanta fut envahit par l'inquiétuse tendit que Jericho lança un regard qui démontrer sa motivation.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Divel
Prince des terres de Zanek
avatar

Masculin
Nombre de messages : 491
Age : 24
Job (sur la partie RPG) : Seigneur du chaos
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: La Legende de Jericho.   Mar 13 Avr - 16:20

Chapitre 2:

Jericho regarda sa famille.

Samanta - Jericho ?

Jericho retourna dans la ferme pour préparer ses affaires.

Samanta - Fils...

Attends !

Jericho - Oui mère ?

Samanta - Tu... Tu n'es... Tu n'es pas obligé d'y aller ? Peut-être que si je leur parle...

Jericho - Mère. C'est mon devoir. On m'a ordonné de partir tu as entendu William.


Samanta versa des larmes.

Samanta - Oooh, mon garçon, mon petit garçon...

Elle sera son fils dans ses bras en sanglot.

Samanta - Mon fils... Mon bébé...

Jericho - Soraya... ?

Soraya - Sa va aller, maman.

Rentrons à la maison.

Jericho termina de s'équiper, et retourna dans la ferme pour leur faire ses adieu.

Jericho -Je.. Je suis désolé.

Vous savez bien que je n'ai pas le choix. Hein ?

Samanta - Ton père a dit la même chose... Avant de nous quitter.

Je sais que c'est ce qui arrive... Que c'est ça de vivre avec un Soldat, c'est juste que...

Ton père n'était qu'un fermier.

Jericho - Père était un Héros !

Samanta - Et tu vois où sa l'a conduit !

Enterré avec tout les autre ''Héros'' !

Tous ces hommes qui ont laissé derrière eux, femmes et enfants... Frères et Soeurs... Toutes ces vies, fils ! Envolées, toutes, envolées !

Jericho - Mère... Rien de tout ça n'arrivera si nous empêchons la menace de venir jusqu'ici, nous ne pouvons pas ignorer cela.

J'ai un role à jouer je suis le maillon d'une chaine et je n'en serai pas le maillon faible.

Mère, c'est une chance de te rendre fière de moi, je... J'avais espéré... Avoir ta bénédiction.

Samanta - Ma bénédiction ?


Samanta pleura totue les larmes de sont corps.

Jericho - Je... Je serais dans la grange.

Plus tard.

Soraya - Jeri ?

Jericho - Toi aussi tu es venu pour pleurer ?

Soraya - Elle à juste peur, tu sais tu aurais dû t'en douter.

Nous avons peur toutes les deux, Jeri... Pour la préserver, tu es sûr que tu ne peux pas refuser ? Je ne veux pas dire te dérober, mais...

Peut être essaye d'obtenir que tu reste ici.

Jericho - Et si tout le monde faisait ça ? Hein ? Il se passerait quoi ?

On laisserait tout bonnement nos ennemis venir nous tuez chez nous ?

Quelqu'un doit les arrêter, cette personne sera Divel et je vais l'aider.

Samanta entra.

Samanta - Et... Bien... Si tu es décidé... Tiens, prends cette amulette elle appartenait à ton père.

Concidère que c'est ma bénédiction cela t'aidera à te souvenir pourquoi tu te bats...

Et à te souvenir de ceux qui prient pour ta vis.


Jericho sera sa mère dans ses bras.

Jericho - Merci mère, je reviendrais je vous fait le sermant, je vous aime, je t'aime mère.

Samanta - Moi aussi mon bébé.


Jericho monta sur sa monture.

Jericho - Adieux...

Il parit en route au port de La Forteresse Blanche, il arriva. Deux jours plus tard, la flotte se rassembla, prête à partir.

Jericho - Tu peux le croire ?

William - Une flotte de cette taille assemblée si rapidement ?

Jericho - Je voulais parler de la rapidité avec laquelle le bruit a couru.

Sergent Chef - Ecoutez-moi bien ! J'éspère que vous avez bien profité de votre petit séjour en caserne, ces deux derniers jours... Parce que maintenant on va aller au front !

A mon commandement vous allez embarquer dans ce vaisseai dans l'ordre et le calme !


William - Tous ces hommes rassemblés si vite... Montrent que c'est une juste cause non ?

Jericho - En effet.

??? - Cela me réjouit d'entendre ce sentiment soldat.

La loyauté à été très puissante nous en avions besoin.


Jericho se retourna pour savoir qui l'avait repondu, sa surprise fut grande quand il remarqua le Prince Divel plaçer derrière lui.

Jericho - Prince Divel !

M... Mon Seigneur je...

Prince Divel - N'ayez crainte... Jericho c'est bien ça ?

Oui... J'ai entendu parler de votre père, on m'a dit que Hurian était un bon Soldat.

Je suis sûr que vous marcherez sur ses traces...

Et ferrez tout ce qu'on vous demandera au nom de la couronne.

Divel posa sa main encouragant Jericho pour la bataille puis partit.

William - C'était le Prince !

Jericho - Euh...

William - Je l'avais jamais vu d'aussi près !

Jericho - Euh...

William - Il disait quoi ? Un truc à propos de ton père ?

Jericho - Il a dit que je marcherai sur les traces de mon père... et je le ferai !


Le prince fit sortit ses ailes blanches et vola pour obtenir l'attention des Soldats.

Prince Divel - Ecoutez, Soldats de Zanek !

Nous voguons vers le Nord, vers l'inconnu... Vers un danger auquel nous n'avons jamais été confrontés !

Nous le faisons car nous n'avons pas le choix.

Un monstre réside aux Terres Désoler de Zanek... Une entité purement indscriptible, un Démon du de Tzeentch Zanek.

Mais vous le savez déjà.

Tzeentch Zanek a constitué une vaste armée... Une armée de cadavres et d'abominations ambulantes...

Et il a appelé cette Armée le Fléau.

Le Fléeau est le résultat d'une plaie qui nous à déjà coûter très cher .

Nous ne pouvons attendre que ce Démons de Tzeentch grossisse encore ! Nous devons aller au combat...

Et aller l'anéantir dans sa demeure de glace ! Rejoignez-moi maintenant... POUR LA LIBERTER... POUR LA VENGEANCE... POUR LA FORTERESSE BLANCHE !!!!


Soldats - POUR NOTRE PRINCE !

Ils montèrent tous à bord et prirent la mer, plus tard, Jericho écrit une lettre.

Cher Soraya.

Je ne sais pas si tu auras cette lettre, peut-être te la donnerai-je seulement le jour où je te reverai.

Le voyage vers les terres désoler de Zanek ne fût pas si dur mis à part le froid.

Nous accostâmes sur un rivage gelé et rocailleux, Prince Divel nous ordonna de monter le camps ici...

Et par une rencontre fortuite, Prince Divel y retrouva sa vielle amie, Uria Muradin.

Maîtresse Uria était là, à la recherche de quelque chose, je ne sais pas quoi.

Mais peu importe. Leur but, sa seul présence était rassurante.

Bientôt, nous quittâmes les côtes pour nous enfoncer dans les terres, à la recherche de Uria.

Nous restions rarement plus d'une journée au même endroit.

Rapidement, nous commençâmes à trouver des traces du passage des Morts-Vivant ce qui induisait que nous allions dans la bonne direction.

Mais pas assez pour nous conduire à Tzeentch Zanek.

Sa continua comme sa durant un certain temps, des jours, peut être des semaines ? Je ne suis pas sûr.

Ces Terres dévoilait des lieux comme ceux que l'on peut voir à au Terre purifié... Mais l'ambiance y était très différente, étrange.

L'air tranché ici comme une Lame Glacial s'enfonçant jusque la moelle.

Je dois conclure ici chère Soeur. La nuit va tomber et nous devrons monter le camp.

S'il te plaît, transmet mes sentiments à Mère et sache que j'espère de tout mon coeur vous revoir très vite.

Jericho.


Jericho et l'Armée avait reçut l'ordre de retourner aux terre purifié, il retournère à leur point de départ, il était à quelque mêtre maintenant.

Jericho - Attends, répète voir ? Nous sommes en train d'être rappelés à La Forteresse, pourquoi ?

William - Je ne connais pas les détails, ça disait juste que nous devions retourner au navire pour le retour.

Jericho - Je ne dis pas que je ne suis pas heureux de rentrer... Ma mère en particulier, sera ravie.

J'aimerais juste savoir pourquoi c'est tout, c'est pas comme si nous avions accompli quelque...


Jericho vit leur vaisseau bruler dans la mer.

Prince Divel - Vite Guerriers ! Ces créatures meurtrières ont brûlé nos navires et volé notre moyen de rentrer ! Tuez-les tous au nom de la couronne !

Tuez-les tous !


Une terrible bataille commença, mais étrangement, ce n'était pas les morts qui avait bruler les navires, ils ressemblaient plus à des Mercenaires. Jericho chargea vers un d'eux.

Mercenaire - Non atttendez !

Jericho donna un coup eclair ce qui décapita le Mercenaire.

Une heure plus tard.

William - Je.. Jericho ?

Jericho - Quoi ?

William - Là, ce sont ceux... ?

Jericho vit des Morts une autre armée de Morts-vivants descendre la colline.

Jericho - Le Fléau !

William - Que font-ils ?

Jericho - A ton avis ? Ils chargent, donner l'alerte !


L'Armée Elfs se placèrent, les Morts arrivaient, l'impact était iminant.

Sergent Chef - Mortier... Feu !

Sergent chef - Très bien, espèce de pourritures ambulantes !

Il tendit son arc.

Sergent chef - Je vais vous montrer de quel bois se chauffe un Soldat de Zanek !

Il tira et toucha le crane d'une goule.

William - C'est sa droit devant ! Vous me voulez ? Vous aller me trouver !

William deguena et battut plusieur goule, il s'arreta et remarqua que des renforts de Démon arrivèrent.

William - Par les flammes de l'enfer !

Sergent chef - Ne vous laissez pas faire !


William - Regarde-les Jeri... Ils sont si nombreux...

La peur les envahient.

La bataille semblait perdu d'avance...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Divel
Prince des terres de Zanek
avatar

Masculin
Nombre de messages : 491
Age : 24
Job (sur la partie RPG) : Seigneur du chaos
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: La Legende de Jericho.   Jeu 15 Avr - 16:22

Chapitre 3:

Plusieurs heures plus tard, la bataille fit toujours rage, Jericho tenait bon mais commençais à fatiguer.

Tzeentch Zanek apparut au dessus d'une colline pour localiser Divel.

Tzeentch - Je vois les hommes du Prince Elfs et pas leur Prince.

Peu importe, il finira par apparaitre en rampant.


William - Jeri... Jericho... es-tu blessé ?

Jericho - Pour l'instant nous n'avons pas le temps de nous en soucier.


Jericho pointa du doigt une autre troupe plus petite que les autres arriver.

A la fin des combats, Jericho se reposa et écrit une lettre.

Très chère Soraya.

Je n'ose espérer trouver les mots pour te décrire le spectacle auquel nous avons assisté aujourd'hui.

Je nous crus dépassés... Condamnés, sans le moindre doute... Mais notre Prince réapparut, apportant avec lui son arme redoutable.

Ma foi en Divel était renforcée tant que je le voyais vaincre ces misérables morts-vivants.

Enfin... Lorsque Divel eut vaincut tous les Soldats ennemis... Leur Général apparut.

Si seulement tu avais pu voir ce que je vis Soraya.

Si seulement tu avais pu être témoin de la férociter de notre Prince nourrit par la vertu et la justice.

Tu auraus pu être certaine que les Terres Purifié serait sauve. Que Divel ferait n'importe quoi pour la protéger et que je donnerais volontiers ma vie pour l'aider dans cette cause.

Je t'écrirai tant que je le pourrai.

Ton frère.


A la fin du combat du Général contre Divel et le Générale, le Prince quitta son groupe pour des raison incunnu.

Capitaine - Attendez... Votre grandeur ! Prince Divel !


Deux jours plus tard.

Les Soldats se reunir autour du feu et parlèrent. Ils étaient tous inquiet.

Sergent Chef - Falric est parti depuis la nuit dernière pourquoi s'est-il enfui comme sa ? Pourquoi Divel aussi ? Après une telle victoire ?

Jericho - Et que sommes-nous supposés faire ? Plus de navires... Plus de provisions... Et maintenant plus de chef.

Sergent Chef - Quelqu'un doit agir, nous ne pouvons pas attendre que ça se passe.

Nous allons être découverts et tués par ces cadavres ambulants lorsqu'ils nous trouveront.

Jericho - Tu as raison.

Capitaine - Hein ?


Jericho - J'ai dit que tu avais raison. Quelqu'un doit faire quelque chose.

Ecoutez... Tous le monde. S'il vous plait, puis-je avoir votre attention ?

Le Capitaine Falric suit le Prince Divel dans des terres obscures. Nous ne savons pas du tout où ils sont.

Je vais tenter de les retrouver.

Il est crucial que vous restiez au camps pour le protéger, moi, je pars essayer de retrouver Falric et Divel... Pour les ramener.

Il faut que je puisse me déplacer rapidement, et le plus simple est de partir seul.

De plus, il vous faudra tous les bras disponibles ici pour défendre le camp si nécessaire.


Alors il prépara ses affaires, il partit et marcha longtemps. Il trouva une grotte, il penetra dedant pour inspecter les lieux.

Jericho - Ya quelqu'un ?

??? - Ne bougez pas, restez ici.

Jericho - Prince Divel ? Capitaine Falric ?

Ya quelqu'un.

(Penser) Je reviendrais avec nos chefs où des information sur où ils sont.


Jericho - Qu... Quel est ce langage... ?

??? - Jericho.

Jericho - Hein ?

Capitaine Falric ? C'est vous capitaine ?

Falric - Oui... c'est moi et je dois te dire quelque chose, approche.

Jericho - Mais capitaine...

Falric - C'est un orde Soldats !

Jericho - Oui, capitaine...


Falric - Très bien, vien plus près et laisse moi te révéler la vériter.

Tu te demandes pourquoi tu es bloqué ici ? C'est Divel qui a ordonné l'incendie des Navires, désormais, le Prince tel que tu l'as connu, n'est plus... Il est différent. Il est, plus grand...


Falric déguena.

Jericho - Capitaine !


Falric planta son épée à deux main dans le ventre de Jericho.

Plusieurs jours apès, à la Forteresse Blanche.

Citoyens - Le Prince est de retour !

Soldats - Que la Purifié se rejouisse ! Le Prince Divel nous est revenu !

Jericho était à ces côtés, équiper d'armure noir et accompagner d'autre Chevaliers en armure noir.

Dans le chateau, ils se dirigèrent vers le Grand Prêtre Falanar, Guide des purifiés. Reignant avec le Roi remplacent sur le royaume.

Jericho s'agenouilla devant lui, leva la tête et dis.

Falanar - Bie le bonjours frère, j'aurais une mission à vous confiez.

Jericho- La vonlonté de Divel... Est prioritaire.

Avant toute chose.


Il se leva deguena.

Jericho - Et tu vas le comprendre !

Il tua le Grand Prêtre, le Royaumme devenu rapidement un champ de bataille ou combatter Soldats et Morts, des Chevaliers de la Morts, disparut depuis des générations, revint à la surface, tuant et massacrant les Purifis.

Citoyen - Le Roi ! Divel à tué le Roi !

Prince Divel - Oui, fuyez. Fuyez aussi loin que vous le pouvez. Fuyez et cachez-vous... Qu'est ce que c'est ?

Vous deux ! Cette femme ! Amenez-la-moi !

Samanta - P... Prince Divel...

Prince Divel - Hmmm, tu as cité mon nom... Je citerai donc le tien, Samanta, veuve du Héros Hurian.

Il faut que tu rencontrer mon lieutenant. Approche Chevalier de la Mort.


Jericho - Oui mon seeigneur ? Qu'attendez-vous de...


Il vit sa mère.

Jericho - Moi...

Prince Divel - J'ai senti un conflit en vous, lieutenant. Minime faible... Mais un conflit tout de même.

Une parfaite occasion de me prouver votre loyauté vient de se présenter à nous.


Tuez cette femme.

Samanta - Non ! Non vous ne pouvez pas !


Prince Divel - J'ai conquis Sangine en perçant le coeur de mon Roi.

Ce pathétique spectacle de confiance et loyauté est le moins que tu puisse faire.

Samanta (Pleur) - Mon fils... Jericho... Mon enfant, mon précieux enfant... Quoi qu'ils t'aient fait, tu peux le combattre.

Tu dois le combattre ! Ne les laisse pas te prendre ton âme !


Jericho - Je... suis...

Il prit son arme.

Jericho - Un soldat !

Prince Divel - C'est exact lieutenant.

Et je t'ordonne de décapiter cette femme.


Samanta - Jericho... Non... Non, résite... Ne laisse pas ce monstre l'emporter !

Jericho - La vonlonté de Divel est prioritaire.

Samanta - Aie pitié !

Jericho - Et passe avant tout !


Il décapita sa mère, il se retourna vers le champs de bataille et enleva le collier de son père qu'elle lui avait donne et le jeta dans le décombre.

Un homme cacher saisit le collier.

??? - Pas son fils non.


Dix jours après le pillage de la Capitale, au Templs des Elfs de Lacloria.

Faltora - Alors... est-ce que vous deux, allez venir au banquet demain soir ?

Merriel - De quel banquet s'agit-il Faltora ?

Faltora - Celui qu'organise Lady Celyn. Tu sais bien à quel point elle aime se donner en spectacle.

Est-ce que, hem, est-ce que tu vas y aller, Merriel ?


Son grand frère le sera par le cou.

Koltira - Ce que mon petit frère cherche à te dire, Merriel, c'est qu'il aimerait que tu l'accompagnes au banquet.

Faltora - Koltira, j'aorerais si tu était ailleurs en ce moment même.

Koltira - Tu m'étonne je..........

Faltora - Mon frère, qui a-t-il ?

Koltira - Faltora, tu l'as senti ?

La porte ouest... le passage par la montagne.

Il y a comme un odeur... de viande pourrie.


Ils virent l'armée mort-vivant et Jericho en tête prêt à les massacrer.

Koltira - Le bouclier du templs a cédé ! Ils peuvent nous voir ! AUX ARMES ! AUX...

Merriel se prit une dague dans l'oeil.

Faltora - Merriel !

Il la prit dans ses bras.

Faltora - Non. Non. NON !!!


Il deguena et attaqua Jericho, le chevalier de la mort tomba de sa monture.

Jericho - Une attaque audacieuse.

Koltira - Faltora espèce de fou ! Reviens ici ! Faltora !


Jericho tendit son amre au-dessus de sa tête, Faltroa était fichut, mais Jericho s'arreta, n'attaqua pas.

Il vit sa mère à la place de Faltora.

Koltira prit Faltora et l'eloigna.

Koltira - Viens, mon frère, il faut fuir !

Faltora - Pourquoi ? Pourquoi ne m'a t'il pas tuez ?


Koltira se prient la Faux chaine de Gordo dans le torse qui le coupa en deux.

Faltora - Koltira, non ! Pas toi !

Gordo - Poursuivre eux ?

Jericho - Non.

Nous avons ce que nous sommes venu chercher.

Nous allons rejoindre le reste de l'armée et remettre ceci à Divel.


Deux heures plus tard.

Jericho et sa troupe se fient suivit par un homme depuis longtemps. Jericho remarqua une présence.

Il s'éloigna du groupe pour voir se qu'il y avait dans la foret. Il se prient une flèche sur le torse mais son armure le protega.

Jericho - Encore toi ! Je me disais bien que je connaissais cette odeur...

Il chargea sur l'Elf.

Jericho - ... L'arôme âpre de la couardise.

L'elf fuit.

Jericho - Un pauvre fou sentimantal que les émotions ont mis en entre les griffes d'un lion pour finalement fuir comme un enfant apeuré.

Peu importe la raison, il mérite une punition bien pire que la mort. Mais j'ai changé d'avis, ce n'est peut être pas de la couradise mais plutot de la témérité.


Faltora - Il n'y a ni couardise, ni témérité à vouloir survivre pour combattre à un meilleurs combattant.

Jericho - Peut être pas. Mais m'affronter seul à seul n'est que pure folie.

Faltora mis sa lame sous la goerge de Jericho, il était suspendu sur une branche.

Faltora - Ecoute-moi je t'ai suivi depuis la chute du Templs... Je t'ai surveillé, tu t'appelles Jericho.

Tu aurais pu tuer mon frère au temple, tu as failli le faire.

Mais tu as eu une hésitation, quelque chose en toi te retient.

Une âme vit toujours en toi... Une âme que hurle et combat pour résister à ce que ton Prince ta infligé.

Libère-toi de son influence Jericho, rejoins-moi et combats à mes côtés.

Combats pour ce que tu sais être, au fond de ton coeur, juste.


Jericho - Tu ignors ce que tu me demandes.

Je... Vais te laisser partit plutot de prendre ta vie cette nuit.

Mais soit sûr de ceci : Lors de notre prochaine rencontre je tirerai mon épée contre toi.


Faltora - Très bien. Que le meilleur Guerrier l'emporte.


Jericho - Soit.


Ils partirent tous les deux de leur côtés.

Le jour suivant. Une attaque se préparer, les Purifié avait préparer leu défence.

Soldats - Regardez-les... Si nombreux...

Faltora - Ils sont nombreux oui, mais tant que nous avons le bouclier de la porte, son energie les empechera de...

Que se passe t'il non NON !


Les Morts reussirent à rentrer.

Faltora - Archers ! Feux !

Aller espèce de tas de viandes avariées, venez et apprenez ce qu'il en coûte de s'attaquer au Purifiés !

Jericho - Faltora, ton destin t'attend.


Le combat commença, pour les deux Héros, et pour les deux armées.

Prince Divel - Quelle futilié, personne ne peut faire fasse à ce que je suis devenu.

Jericho prit le dessus, Faltora à genoux avait la lame de son adversaire sous sa goerge.

Faltora - Fais-le, reste un esclave sans cervelle et damnes ton âme pour toujours.

Jericho eu encore la vision de sa mère à la place de Faltora.

Samanta - Jericho... Non ...Resiste... Ne laisse pas ce monstre l'emporter !

Jericho - La glace qui coula dans mes veins doit poursuivre son chemin et conquérir.


Il tua Faltora, mais leur attaque ne finire pas dans cette ville, Divel construit La Forteresse Noir et établit une armée.

Plusieurs jours après la construiction.

Jericho arriva enfin avec sa troupe à la Forteresse.

Jericho - Nous y voilà, compagnons la Forteresse du Prince... Notre nouveau foyer.

Qu'en pences-tu Faltora ?

Faltora - Peu importe mes opignions mon frère. Toi en particulier devrait le savoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Legende de Jericho.   Mer 21 Avr - 10:30

Sympa comme histoire, à quand la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Divel
Prince des terres de Zanek
avatar

Masculin
Nombre de messages : 491
Age : 24
Job (sur la partie RPG) : Seigneur du chaos
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: La Legende de Jericho.   Mer 21 Avr - 19:21

Bientot je prepare ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Divel
Prince des terres de Zanek
avatar

Masculin
Nombre de messages : 491
Age : 24
Job (sur la partie RPG) : Seigneur du chaos
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: La Legende de Jericho.   Jeu 22 Avr - 16:25

Chapitre 4:

A la forteresse Noi, place forte du Roi Tzeentch Zanek au terres désoler de Zanek.

Divel était assit sur son trône regardant Faltora et Jericho s'entraigner.

Jericho - Bien Faltora, très bien. Tes capacités s'améliorent chaque jour que nous passons ici.


Divel se leva et parla à ces guerriers par télépatie.

Divel - Ecoutez-moi mes serviteurs. Le temps est venu, préparez-vous à la guerre. Un millier de Heros des Purifiés someillent enterrés sous la chapelle de la Lumière.

Le Seigneur Tzeentch nous y conduira après avoir conquis ce nouvel Avalon vous devrez nettoyer ces terres et réclamer ces guerriers... pour le Fléau.


Chevaliers de la mort - Mort aux vivants !

L'Armée se dirigeait, suivant leur seigneur Tzeentch Zanek.

...

Mon nom est Jericho, j'était humain auparavant.

Cela n'a plus d'importance.

Tout ce qui compte, c'est la vonlonté de Divel, la vonlonté du Roi Tzeentch Zanek.

Nous avons été envoyés ici pour obtenir les corps des Champions enterrés là.

Dans un obscur tréfonds de mon esprit, je savais que mon père, Hurian reposait ici.

Déplacé de sa tombe au Terres Purifié de Zanek.

Mais cela non plus n'avait plus d'importance.


Jericho - Prêt... Le ciel rougit du sang de ceux tombés ! Le Roi Tzeentch nous regarde, Guerriers !

Ne laissez que cendres et misères dans votre attaque destructrice !

Charger !


L'attaque commença, rien ne pouvait nous détourner de la mission du Roi Tzeentch. Ni les épés et les haches des purifiés, ni la chair tendre qui les porte.

Le Fléau ne peut être vaincu. En quelques minutes, un tiers des défenseurs était tombé.

Mais c'est alors qu'apparut... Un éclair de lumière dans mon esprit. Pendant quelques secondes, c'était comme regarder le Soleil directement en face.

Je vis le Générale donner le signal de s'arreter et j'obeis, bien entendu. C'est alors que je le vis converser avec un fantôme.

Et je ne pensais pas qu'un surprise encore plus grande était possible. Mais je me trompais.


??? - Jericho ?

Jericho - Père !


Hurian - Jericho... Fils... C'est bien toi.

Oh, mon fils, que t'ont-ils fait ?


Jericho - Non, non, tu ne fais plus partie... de ma vie. Mon maître est Divel et je suis son plus loyal serviteur !

Hurian - Divel t'a aveuglé, fils. Mais tu peux retrouver la vue. Libère-toi de cette servitude, redevien l'homme que tu étais, cet homme que tu peux redevenir.

Jericho - Non. Non, je... Je...

Faltora - Jericho ? Qu'est-ce que tu fais ?


Soudainement, la voix de mon Père s'interrompit et disparut à l'arrivée de mon Maître.

Je pouvais sentir son pouvoir sombre et ténébreux lorsqu'il relâcha sa fureur.

Je ne comprenais pas vraiment la faiblesse du Général... Mais Divel était là desormais.


Jericho - Il n'y a pas de retour possible, père. Je suis maudit, désormais et à jamais.

Hurian - Tu te trompes, mon fils. La Lumière peut te sauver.

Et tu seras bientôt témoin de son pouvoir.


Divel est inarrétable. Il est absolu. Et pourtant.


Générale - Orion...

Atrappe !


Le Générale lança sa lame à Orion en difficulter, il regagna des forces.

Sous mes yeux... Devant tout le monde...

Le Prince bâtit en retraite devant la Lumière !


Hurian - Parfois, il arrive... Que la Lumière nous offre une seconde chance.

Le choix qu'il faut faire désormais... La question à laquelle tu dois répondre... Est qui es-tu ?


Jericho - Mon nom est... Je suis... Jericho frère de Soraya, fils d'Hurian et... Vivant....

Je m'enfondra, à genoux devant mon père.


Jericho - Père... Père... Pardonne-moi ! Qu'ai je fait ?


Hurian - Ce que tu as fait... Ce que tu as été contraint de faire... N'a plus d'importance face à ce qu'il te reste à faire.

Tu as une occasion de corriger tes erreurs, Fils. Une chance d'arreter l'invasion du mal.

Fais ce qu'il te semble juste mon fils. Fais ce que tu dois faire.


Mon esprit était tourmenté et bourdonnait comme une ruche. J'entendis le Général se jurer... Et nous enjoindre tous... A détruire le Roi Tzeentch Zanek et le Prince Divel Zanek.

Au début je crus rever, cela semblait impossible que ce que je souhaitais le plus... Put 'etre partagé par tant d'autres.

Mais cela arriva, nous étions désormais les Chevaliers des Purifiés.

Et nous détruirons le Roi.


Plus tard.

Flatora - Jericho je vois que tu as retrouvé les Traces de ton passé...

Jericho - Oui... Comme tous les autres Chevalier libérés de la Tyrannie du Prince. Je... Il fallait juste que j'enlève cette armure maudite couverte de sang des innocents.

Faltora - En effet... Même si cela ne change pas grand chose... Un serpent qui mue n'en reste pas moin un serpent.


Jericho - Je... Je ne sais pas quoi dire Faltora.

Tu as combattu à mes côtés... Tu mérite mon respect et ma confiance.

Maintenant nous sommes libres... Je ne sais plus ce que signifie ce respect et cette confiance est-elle à jamais souillée ?


Comment en sommes-nous arrivés là ?

Faltora - Je n'ai pas de reponse, mon ami, je n'ai même pas de réponse pour moi.

Où vais-je aller maintenant ? Est-ce que je retourne vers mon peuple , combattre pour les Elfs Blancs ?

Dois-je te suivre et rejoindre les Anges ?

Quelle vis puis-je bien mener désormais ?

Jericho - J'imagine que ce sont des questions auquelles il nous faudra tous trouver des reponses un jour.

Mais nous sommes des chevaliers Purifié désormais... Et du peu de souvenir que j'ai de l'amitié... Je te considère comme mon ami.

Faltora - Reste entier Jericho.

Je n'ai pas le temps de penser à ce sentiment troublant... Ce sentiment que la compagnie de Faltora pourrait me manquer.

Il me faut délivrer un message au Grand Prêtre Kilithor de la Forteresse Blanche.

Le Prêtre a été prévenu, il est que j'arrive, cela ne rend pas ce voyage facile.

Je ne suis venu dans cette ville que rarement. Je n'imaginais pas mon retour de cette façon.

Mais, on m'avait donné des ordres... Et je tire grande satifaction d'être redevenu, à nouveau, un Soldat.

Dés que je suis rentrer dans la Forteresse, je fis acceuillit comme je l'avais prédit...

Citoyen 1 - Meurtrier !

Citoyen 2 - Pourriture maudite !

Citoyen 3 - Le fléau a tué toute ma famille !

Citoyen 4 - Retourne d'o?u tu vien !

Il me lançèrent toute sorte d'objet, tomate, banane cailloux, même des crachats...

Quelles que soient les circonstances.

Je n'échourais pas.

Je penetrais dans le Chateau, des Gardes était présent, plus que quelque pas et je verais le Grand Prêtre.

Garde 1 - Le Grand Prêtre Kilithor ne te soutiendra pas longtemps.

Garde 2 - '' Crache ''

Arrivée devant lui, c'est comme si, la pureté elle même était devant moi.

Grand Guerrier Thar - En mission officielle ou pas Chevalier de la Mort... Il te reste peu de temps à vivre.

Grand Prêtre Kilithor - Pardonner notre acceuil, mais vous comprenez qu'après les circonstances....

Jericho - Je porte un message du Générale Tirion votre Majesté.

Grand Paladin Luc - Quoi ? Donne moi ça.

Grand Guerrier Thar - On devrais le tuez pour avoir prononcer son nom.

Grand Chaman Téodor - Sans cette lettre de Tirion tu serais déjà une flaquze sur notre sol.

Je continu plus tard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Legende de Jericho.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Legende de Jericho.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» The Miz Vs Batista Vs Chris Jericho
» DiBiase Vs Jericho
» Main Event : CM Punk Vs Chris Jericho
» Chris Jericho & Ted DiBiase Vs The Rock & CM Punk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Magic Zelda :: Le Coin Blabla :: Discussion du Forum-
Sauter vers: